Wu Lyf @ Le Botanique

Il faut bien avouer qu’on avait bien accroché avec l’album de Wu Lyf « Go Tell Fire To The Mountain ». Tant et si bien que l’album s’était retrouvé en très belle place de notre classement des meilleurs albums de 2011.

Forcément, on attendait fermement leur passage au Botanique de mercredi dernier. Nous n’étions apparemment pas les seuls… A voir le monde dans l’Orangerie, on confirme: Wu Lyf, c’est bel et bien la hype. Une hype justifiée ? Ben… vraisemblablement pas en live, en fait.

C’est le titre « L Y F » qui ouvre les festivités. Avec cet orgue caractéristique, cette batterie à la Vampire Weekend et surtout, -surtout !- cette voix rocailleuse. Ce n’est pas mauvais, loin de là, mais c’est bien loin de la claque à laquelle on s’attendait. On a l’impression d’écouter l’album, mais avec un son de moins bonne qualité. Les mecs nous balancent leurs morceaux, sans conviction, sans énergie (à part le batteur qui m’a bien impressionné).

Rien à faire, la sauce ne prend pas. Je n’ai pas retrouvé l’ambiance « majestueuse » de l’album. Sur scène, le groupe semble s’emmerder. Le public se contente d’applaudir entre les titres trop proprement joués. Ce n’est que pendant les excellents « Such A Sad Puppy Dog » et « Spitting Blood » qu’on commence un peu à rentrer dedans. Mais pas assez.

En fait, je crois que c’est le chanteur Ellery James Roberts qui me les brise menu en tournant constamment le dos au public et monopolisant l’audience (je ne me souviens pas avoir vu le guitariste et le bassiste). Et surtout, -surtout !- cette impression qu’avec sa voix, il en rajoute des tonnes. On a presque envie de lui fournir un flacon de sirop Codeine pour calmer tout ça. Et cette question: est-ce qu’il parle comme ça dans la vie de tous les jours ?

Même si j’ai vu un concert fait de titres bien ficelés (« We Bros », « Concrete Gold » ou « Dirt », tout y est passé), ce n’est pas ce que j’étais venu voir. L’album m’avait tellement scotché que j’attendais un bazar… qui n’est jamais arrivé. Le potentiel est là, mais il manque quelque chose.

Bref, Wu Lyf n’est apparemment pas un groupe « de scène ». Mais depuis mercredi, j’ai réécouté leur album. Et je reste convaincu: putain que c’est bon !

Spitting Blood :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=zx42DrlzgX8[/youtube]

Auteur: Adrien

Partager cet article sur