Ty Segall – Cuvée Grand Cru 2012

Oooh lecteur attentif, tu le sais, j’adore Ty Segall. La preuve, ici et aussi ici. Ty, c’est la quintessence de la scène garage actuelle. Ty a l’énergie punk des Stooges, Ty pond des riffs charmeurs comme le faisait les Beatles, Ty n’en a rien à foutre de la technologie blue-ray mais Ty sait mieux que tout le monde ce que « sonner » signifie.

Ty ne s’arrête jamais. Soit il tourne avec ses potes, soit il compose. Et comme Ty ne s’emmerde pas à superposer 72 pistes dans un studio bling-bling, Ty balance albums sur albums à une vitesse complètement folle. Cette année, trois albums. Pas moins. Passons les, enfin, en revue.

 Ty Segall and White Fence – Hair 17/20

Pour le meilleur. Cette collaboration entre Ty et Tim Presley, autre joyeux coco de la scène « garage » californienne, est une putain de réussite. Ty apporte ses gros riffs qui claquent et qui charment, Tim son côté pop psyché plus éthéré. Tout ça flaire bon les ‘60s, la route 66, les bars et le soleil mais est intrinsèquement punk dans le rythme et dans l’âme. Une des plus délicates plumes au chapeau de leur discographie respective.

Ty Segall Band – Slaughterhouse 17/20

Multi-instrumentiste, Ty compose et enregistre habituellement ses albums seuls pour les jouer sur scènes avec ses potes. Ici, on change les plans, tout le monde est au studio et on en enregistre ensemble. Il en résulte un album d’une énergie à couper le souffle. De loin, le plus musclé et le plus brut de ses albums. Les frontières du hard et du punk avec lesquelles ils jouent souvent sont aussi clairement franchies. Et tout en gardant, évidemment, ses riffs pops accrocheurs. Une solide claque.

Ty Segall – Twins 15/20

Twins est l’album « solo » annuel de Ty. Une chouette collection de mélodies psyché-pop crasseuses et de morceaux garages bruts plus énergiques. Il est moins propre et abouti que l’excellent « Goodbye Bread » de l’an dernier mais plus varié. On y retrouve plus le côté foutraque de « Melted » (l’album d’il y a deux ans…). Ty élargit quelque peu les horizons et parvient à ne pas se répéter. Belle performance vu sa prolificité.

Allez, vivement 2013 !

Auteur: Bousval

Partager cet article sur

Un commentaire

  1. Et Ty sera avec son band en France, au Luxembourg et en Belgique la semaine prochaine.
     http://www.songkick.com/artists/964551-ty-segall
    Quelques dates avec White Fence en plus! Je serai à l’Atelier 210 dans le cadre de l’Autumn Falls Festival : http://autumnfalls.toutpartout.be/ 

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pitchfork Paris Festival « 2012 « Goldsoundz - [...] News jQuery(document).ready(function() { jQuery('#fttabs> ul').tabs({ fx: { opacity: 'toggle' } }); jQuery("#ft> ul").tabs({ …

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>