Japandroids – Celebration Rock

Le duo guitare/batterie canadien s’était fait connaître en 2009 avec l’excellent Post-Nothing. Bombe garage rock qui évoquait le rock alternatif des Smashing Pumpkins, la rage des Stooges et autres joyeusetés rock’n roll.

Ils nous reviennent avec Celebration Rock et confirment haut-la-main tout le bien que l’on pensait d’eux. Cet album est un nouveau brûlot, on reste dans le même format et le même son que sur Post-Nothing avec juste un brin de folie et de légèreté en plus. Comme l’évoque le titre de l’album et les feux d’artifice qui l’ouvrent et le ferment, l’humeur est moins plombée.

Ils rappellent No Age, autre excellent duo guitare/batterie contemporain capable de nous pondre des morceaux aussi noisy qu’accrocheurs. Mais là où No Age nous noie parfois dans une nappe shoegaze, ils s’orientent eux vers des constructions plus directes, saccadées, avec changements de rythme et refrains entêtants. Niveaux références contemporaines, on pense aussi à l’énergie des Thermals ou de Wavves. Et enfin, avec « For The Love Of Ivy » qui est un quasi copié/collé du « Vamos » des Pixies, on se dit que toute similitude avec la bande à Frank ne serait pas une coïncidence fortuite.

Alors que les premières écoutes révèlent des morceaux puissants et accrocheurs qui vous donneront l’envie de beugler à tue-tête en sifflant des bières entre potes, les écoutes suivantes révèlent une subtilité là où l’on ne s’y attendait pas vraiment. Des paroles aussi cyniques que réussies sur l’apologie de la défonce, l’hypocrisie des relations humaines ou la nostalgie de belles années d’insouciance, des passages noisy presque hypnotiques et un savant mélange entre retenue et laisser-aller.

Au final, ce Celebration Rock est un album solide aux qualités aussi nombreuses qu’indéniables. Et comment résister à « Younger Us » et son superbe:

 “Gimme that night you were already in bed

 Said fuck it got up to drink with me instead”  ?

A boire !!

The Nights Of Wine And Roses by Japandroids on Grooveshark

The House That Heaven Built by Japandroids on Grooveshark

Auteur: Bousval

Partager cet article sur

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pitchfork Paris Festival « 2012 « Goldsoundz - [...] 8.3/10 – Le seul grand moment bien rock’n’roll du festival ! Mais vraiment ! L’énergie qu’ils balancent à deux, et …

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>